Jeu de pompier virtuel, vous incarnez un sapeurs pompiers virtuel, vous évoluerez et montrez en grade au fil des jours.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CAS D'INTERVENTIONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: CAS D'INTERVENTIONS   Jeu 12 Nov - 5:19

CAS D'INTERVENTIONS
L'intervention.
Appel :
- par le médecin sur place.
- Par le patient ou son entourage.
- Par le CRRA 15.
- Par le service hospitalier.
- Par un établissement scolaire via l'infirmerie.
- Par une maison de retraite.
- Par une usine via l'infirmerie.
- Etc., …

Motif d'appel :
- Connaître le degré d'urgence.
- Cas traumatique ? (chute, pendaison, …)
- Cas médical ? (lumbago, coeur, malaise, …)
- Cas psychiatrique ? (agitation …)
- Cas obstétrique ? (accouchement, …)
- Cas toxicologique ? (TS par IMV, …)
è Va déterminer le matériel à prendre.
Préparation et/ou vérification du matériel avant de partir.
Conduite à tenir sur place :
- Connaître les circonstances (par l'entourage, le patient, le médecin, …)
- Faire le bilan du patient (Fonctions vitales et bilan complémentaire)
- Mise en condition / soins sur place.
- Prendre tous les documents administratifs (vitale, mutuelle, attestation CMU)
- Prendre le dossier du patient (radio, ordonnance, analyse).
- Si possible, donner le numéro de téléphone du CH à la famille.
Transport et surveillance :
- Installation du patient.
- Surveillance.
Orientation et transmission des informations.
Remise en état du véhicule.
Les différentes pathologies.
1. Accident Vasculaire Cérébrale (AVC).
2. Crise d'épilepsie.
3. Insuffisance Respiratoire Chronique (IRC).
4. Infarctus Du Myocarde (IDM) et Angor.
5. Oedème Aigu du Poumon (OAP).
6. Insuffisant Rénale Chronique.
7. Crise de tétanie / spasmophilie.
8. Hémorragie digestive.
9. Menace d'accouchement.
10. Etat de choc.
11. Crise d’asthme.
12. Traumatisme de l’abdomen.
13. Traumatisme du thorax.
14. Les traumatismes rachidiens.
15. La poussée d’hypertension.

FICHE 1 – Les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC).
Causes :
- Hémorragie ou Ischémie cérébrale.
Signes :
- Bouche de travers.
- Difficulté d'élocution, Propos incohérent.
- Hémiplégie, Hémiparalysie.
- Personne souvent âgée.
- Apparition brutale.
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
Conduite à tenir :
- Demander depuis combien de temps, les signes sont apparus.
- Demander les circonstances.
- Faire un bilan neurologique en lui demandant d'essayer de faire des gestes simples (3 étages :
yeux, mains, pieds). Il faut chercher à connaître l'évolution de l'état du patient entre l'appel
et notre arrivée.
- Faire un bilan respiratoire (fréquence, amplitude, régularité, recherche de bruit, recherche de
cyanose). Si anomalie, mettre le patient sous O².
- Faire un bilan circulatoire (fréquence, régularité, qualité).
- Faire un bilan complémentaire afin de rechercher les lésions associées. Il faut également
apprécier les déjections organiques.
Installation du patient :
- Mettre en position ½ assis.
- Si somnolence ou inconscience, mettre en PLS. Dans ce cas, il faudra préparer l'O², un
réniforme et l'aspirateur de mucosité.

FICHE 2 – Les crises d'épilepsie.
Causes :
- Neurologique.
- Désordres métaboliques (hypoglycémie, hypocalcémie)
- Toxines (alcool, tranquillisants, hallucinogènes)
Déroulement de la crise :
- Affaissement brutal
- Convulsions
- Mousse ou sang autour de la bouche
- Après la crise, sujet hébété et désorienté
Signes :
- 1 – Perte de connaissance.
- 2 – Phase tonique (raideur).
- 3 – Phase clonique (mouvements désordonnés).
- 4 – Phase post-critique.
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
Conduite à tenir :
- Demander si c'est la première fois qu'il fait ce genre de crise.
- Mettre toujours en PLS.
- Faire un bilan neurologique.
- Faire un bilan respiratoire (fréquence, amplitude, régularité, recherche de bruit, recherche de
cyanose).
- Faire un bilan circulatoire (fréquence, régularité, qualité).
- Faire un bilan complémentaire afin de rechercher les lésions associées.
- Mettre sous O² si le patient est "secoué".
Installation du patient :
- Mettre toujours en PLS.
- O² si besoin.

FICHE 3 – Les Insuffisants Respiratoires Chroniques (IRC).
Causes :
- Pneumologique.
- Provient de pathologies diverses.
Signes :
- Essoufflement.
- Cyanose facile.
- Facilement encombré.
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
- Aspirateur à mucosité.
- Sonde d'aspiration.
- Eau de rinçage.
Conduite à tenir :
- Demander la situation du patient (stade de la maladie).
- Oxygène: l’IRC provient d'un problème gazeux dans les poumons. La personne a trop de CO² et
pas assez d'O². Pour l'inhalation d'O², suivre la prescription médicale ou mettre 1 litre minute
maximum (sauf si inconscience : BAVU à 15 litres minute).
- Faire un bilan neurologique (normalement OK).
- Faire un bilan respiratoire (normalement mauvais).
- Faire un bilan circulatoire (TA correct ou HTA).
Installation du patient :
- Mettre en position ½ assis ou assis. JAMAIS ALLONGE.
- Surveillance des fonctions vitales. Faire attention à la conscience. Si inconscient: BAVU à 15
litres.

FICHE 4 – Infarctus Du Myocarde (IDM) – Angor.
Causes :
- Circulatoire.
Signes de l'angor :
- Douleur violente rétro sternal avec possibilité d'irrigation vers la mâchoire, le poignet gauche
et le dos).
- La douleur s'arrête lors de l'arrêt de l'effort (au repos).
- Attention : Risque d'évolution vers l'IDM.
Signes de l'IDM :
- Douleur très violente rétro sternal avec possibilité d'irrigation vers la mâchoire, le poignet
gauche et le dos).
- La douleur ne s'arrête pas lors de l'arrêt de l'effort.
- Pouls rapide, sensation de malaise, +/- consciente.
- Attention : Risque d'évolution vers la fibrillation ventriculaire.
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
Conduite à tenir :
- Demander depuis combien de temps les signes sont apparus.
- Demander les circonstances.
- Faire un bilan neurologique.
- Faire un bilan respiratoire.
- Faire un bilan circulatoire (pouls rapide).
- Ne pas faire faire des efforts au patient.
- Tranquilliser le patient.
- O² entre 2 et 4 litres minutes (ou débit indiqué sur la prescription) si essoufflement. Retirer
si l'O² provoque une angoisse au patient.
Installation du patient :
- Mettre en position confort (souvent ½ assis).
- Surveillance à Risque OAP.
- Si inconscience, allongé avec BAVU.

FICHE 5 – Les Oedèmes Aigues du Poumon (OAP).
Causes :
- Circulatoire. Lors d'une vasoconstriction, le coeur va faiblir. Il va donc y avoir un refoulement
de sang vers les poumons.
- Infection ou autre problème de santé, hypertension (sel), erreur de médicaments ou inhalation
d’un produit toxique
Signes :
- Difficultés respiratoires (respiration rapide et difficile, râles crépitants, toux, sueurs,
cyanose).
- Cardio-vasculaires (TA basse ou élevée, possible fibrillation auriculaire à l’ECG
- Patient angoissé, agitation puis somnolence.
- Possibilité de crachements de sang sous forme de mousse.
- La personne se trouvera assise, la tête en avant et les jambes pendantes.
- Apparition brutale.
Quand :
- Elle survient souvent brutalement, la nuit et est précédée de toux. Quelques temps
auparavant, la victime a ressenti une gêne respiratoire à l’effort ou au repos.
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
- Aspirateur à mucosité.
- Sonde d'aspiration.
Conduite à tenir :
- Faire un bilan neurologique (normalement OK).
- Faire un bilan respiratoire (normalement fréquence élevée, présence de bruit).
- Faire un bilan circulatoire.
- Mettre l'O² entre 3 et 6 litres (si prescription, la suivre).
Installation du patient :
- Mettre en position assise. Si possible, jambes pendantes. NE JAMAIS ALLONGE.
- Surveillance.

FICHE 6 – Les Insuffisants Rénaux Chronique (Dialysés).
Causes :
- Rénale.
Signes :
Matériel à préparer :
Conduite à tenir :
- Si le patient n'est pas comme d'habitude, lui faire un bilan. Si on a des doutes, contacter le
médecin traitant ou le CRRA 15.
- Attention, personne sous anticoagulant. Souvent HTA.
Installation du patient :
- Surveillance.

FICHE 7 – Crise de tétanie / spasmophilie
.
Causes :
- Psychologique.
- Disfonctionnement de certaines glandes de régulation de CA++. C'est une hyperparathyroïdie.
Signes :
- Anxieux.
- Fourmillement aux doigts et autour de la bouche.
- Tachycardie.
- Hyperventilation.
- Possibilité de tomber (souvent fausse inconscience à faire le test de la main).
Matériel à préparer :
Conduite à tenir :
- Isoler la personne +++.
- PLS si nécessaire.
- Faire le moins de choses possible pour le patient.
- Si nécessaire, faire respirer le patient en lui mettant un sac autour de la bouche.
(l'augmentation du CO² va modifier l'acidité dans le sang ce qui aura un effet décontractant).
Installation du patient :
– Placer le sujet en position demi assise.
– PLS si nécessaire.

FICHE 8 – Les hémorragies digestives
.
Causes :
- Circulatoire (Ulcère ou Varice europhagienne).
Signes :
- Hématémèse (saignement par la bouche).
- Méléna (saignement de sang noir ayant une odeur forte par l'anus).
- Rectoragie (saignement rouge par l'anus).
Matériel à préparer :
- Appareil à mucosité.
Conduite à tenir :
- Allongé la personne en surélevant les jambes.
- PLS si vomissement.
- Faire un bilan neurologique
- Faire un bilan respiratoire
- Faire un bilan circulatoire (évaluer le volume de sang perdu, pâleur, tachycardie)
Installation du patient :
- Allongé – Jambes surélevées.
- Surveillance.

FICHE 9 – Menace d'accouchement.
Causes :
- Obstétrique.
Signes :
- Score de Malinas.
Matériel à préparer :
- Antiseptique.
- Compresses stériles.
- Gants stériles.
- Draps stériles.
- Champs stériles.
- Paire de ciseaux droits.
- Clamp de Barr.
- Couverture isotherme.
Conduite à tenir :
Installation du patient :
- Mettre sur le côté gauche (pour ne pas compresser la veine cave).

FICHE 10 – L’état de choc.
Causes :
- Choc septique : infection bactérienne (fièvre, extrémités chaudes).
- choc cardiogénique : problème de fonctionnement du coeur (extrémités froides),
- choc hypovolémique : hémorragie (pâleur, froid, angoisse),
- choc anaphylactique : allergie (plaques rouges, boutons, démangeaisons et parfois oedème de
Quincke (gonglement du cou)).
Signes :
– un pouls élevé (>100), une TA<8, un temps de recoloration des extrémités lent (>3s), des
marbrures au niveau des articulations,
– une respiration rapide, des sueurs, cyanose,
– et présente des troubles de la conscience (agitation, somnolence, convulsions, coma)
Conduite à tenir :
- Mettre sous O2.
- Surveiller la conscience, le pouls, la TA, la sat.

FICHE 11 – Crise d'asthme
Causes :
– facteur allergique (poussière, pollen, plume, poils d’animaux…).
– asthme d’effort.
– facteur psychologique (pouvant s’ajouter à une allergie).
– infection bronchique ou des voies aériennes
Signes :
– Toux
– Gène respiratoire
– Respiration sifflante
– Sueurs froides
– Pouls accéléré
Qu'est-ce qu'il se passe ?
– Petites bronches / bronchioles se ferment partiellement ou complètement
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
Conduite à tenir :
– Repos
– L.V.A
– Oxygénothérapie 15l/m
– Bila circonstanciel et vital
– Constantes + T.A + T°
– Surveiller les constantes
Installation du patient :
– Mettre de sujet en position demi assise.

FICHE 12 – Traumatismes de l’abdomen.
Causes :
- Traumatisme de l’abdomen et partie basse peuvent être responsable d’hémorragie interne.
- Infection par atteinte du tube digestive.
- Lésions des organes urinaires et génitaux.
- Facture du bassin entraîne toujours hémorragie interne.
Signes :
- Circonstances de l’accident (violence du traumatisme, mécanique).
- Lésions présentes (de la tête aux pieds).
- Sueurs, pâleurs, marbrures, coloration des conjonctives).
- Abdomen est-il dur, gonflé, douloureux ?
- Traitement éventuel, antécédent.
- Douleur au niveau du bassin.
- Présence d’une plaie hémorragique, d’une éviscération, vomissement sanglant.
Matériel à préparer :
Conduite à tenir :
- Médicalisation aux moindres doutes
- Oxygéné à fort débit.
Installation du patient :
– Blessé abdominal conscient = allongé sur le dos.
– Douleur abdominale, signe de détresse = surélevé membres inférieurs.

FICHE 13 – Les traumatismes du thorax.
Causes :
- L’action directe du traumatisme.
- L’hypertension aigue à l’intérieur des poumons alors que la glotte est fermée entraînant des
ruptures des alvéoles
- Décélération brutale qui cisaille les bronches et les gros vaisseaux du thorax.
Signes :
- Victime se plaint de douleurs au niveau du thorax, ne peut respirer à fond, toux douloureuses.
- Thorax peut présenter des ecchymoses.
- Victime respire vite et façon superficielle.
- Lèvres, ongles cyanosées.
- Visage avec sueurs.
- Encombrement pulmonaire.
- Respiration paradoxale.
Matériel à préparer :
Conduite à tenir :
- LVA + oxygène.
- Dégagement prudent de la victime.
- Médicaliser l’intervention.
- Surveillance constante.
- Transport prudent.
- Tension aux deux bras.
Installation du patient :
- Si polytraumatisé = dans VSAV plat dos
- Si traumatisé thoracique + conscience = demi assis.

FICHE 14 – Les traumatismes rachidiens.
Causes :
- 55 % d’accidents de la route.
- 30% des accidents du travail.
- 10 % des accidents du sport.
- 5 % d’origines diverses.
Signes :
- Douleurs au dos.
- Troubles de sensibilité dans les membres (fourmillement, décharges électriques).
- Des paralysies (en faisant remuer les orteils).
Matériel à préparer :
- Collier cervical
- Plan dur (pour le dégagement)
- Matelas coquille
Conduite à tenir :
- Bilan vital.
- Respecter l’axe cou tronc.
- Placer un collier cervical.
- Placer victime sur le matelas coquille qui aura été préparé.
- Pas hésiter à utiliser.
- En cas d’atteinte nerveuse associée = intervention médicalisée.
Installation du patient :
- Traumatisé du rachis ne doit jamais être assis, même s’il le désire.
- Respecter l’axe cou tronc.

FICHE 15 – La poussée d’hypertension.
Causes :
- Elle correspond à une ascension rapide de la tension artérielle.
Signes :
- la tension artérielle est très élevée : 12/20 à 14/25.
- angoisse, agitation, troubles visuels et auditifs, violents maux de tête.
- nausées, vomissements.
- respiration difficile, douleur thoracique.
Matériel à préparer :
- Bouteille oxygène.
- Tuyau O².
- Masque O².
- BAVU.
Conduite à tenir :
- Mettre au repos, allonger et rassurer.
- Prendre pouls, TA (2 bras), saturation & ECG.
- Mettre sous O2 si l’état s’aggrave (TA trop élevée, convulsions, coma, baisse du rythme cardiaque,
cécité).
Installation du patient :
- Allonger la victime.
Revenir en haut Aller en bas
 
CAS D'INTERVENTIONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interventions de Rosalie Kerdo
» La coronarographie
» Interventions de Geneviève Darrieusecq
» Groupes d'interventions Tunisiens
» INTERVENTIONS DE GENDXXI A L'ASSEMBLEE NATIONALE - MAINTIEN DE L'ORDRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pompier 11 Virtuel :: Formation Secours-
Sauter vers: